Mycélium

Les bio-composites obtenus à partir de mycéliums de champignon et de déchets végétaux, représentent une alternative écologique innovante à de nombreux matériaux mais aussi une esthétique singulière, un peu étrange. 

Ce projet de recherche mené par Laurence Saugé de Boutures d’Objets et Louise, est de s’approprier cette nouvelle matière et de proposer, à terme, des objets fabriqués à base de mycélium.

Voici les premiers résultats de cette recherche encore en cours : essais de rendus matière à partir de différents substrats (marc de café, pelures d’oignon…), expériences de mise en forme et enfin réflexions sur les usages de ce matériau léger, biodégradable et résistant au feu : emballage éphémère ou objet de décoration durable ?

Bouture d’objets

France design week, Tours, Septembre 2021, exposition « L’écologie sensorielle du design »